[]
[Web Creator] [LMSOFT]
  • Un cabaret présenté chaque année à ses concitoyens et dont la notoriété ne cesse de croitre au fil des ans.
  • Un périodique, "L'Escunlou", journal du quartier distribué gratuitement.
  • Une galerie d'art, où depuis 1983, ont exposé de nombreux artistes de renom.
  • Un marché aux puces annuel place de la Cathédrale à la mi juin.
  • Les "Editions du Trech" qui ont fait paraître de nombreux ouvrages.
  • Une confrérie, "L'Ordre du Carcalli", qui honore de nombreuses personnalités.
  • Des études sur l'aménagement du quartier avec notamment la réalisation des statues des "Clampes" en 1984 et de l'obélisque du Trech, centre de l'Europe, inauguré en1998 et maintenant démoli.

Redynamisée en 1980 par Jean Cueille, qui fut son nouveau Maire, l'association propose depuis de nombreuses activités :
* 1948 : Le Sultan Bik-Adour.
* 1949 : Le Mandarin Fou-Hi-Tou.
* 1957 : Le Général Président de San Braguétos, Alonzo Pajo.
* 1964 : Le Roi Clafouti-Ki et la Reine Vazio-Po de l'atoll Ondulé.
Mais c'est au sortir de la seconde guerre mondiale et des difficultés, que sous l'impulsion de Paul Delvecchio et de ses amis, le quartier du Trech, à la suite d'un référendum populaire, décida de se transformer en Commune Libre et d'adopter sa désormais célèbre devise "Boire, Aimer, Dormir".                                             
De grandes fêtes populaires furent organisées accueillant de manière carnavalesque des "souverains" du monde entier. C'est ainsi que Paul Delvecchio, 1er Maire de la Commune Libre, accueillit en :
A l'origine c'étaient quelques joyeux habitants deu quartier du Trech qui avaient formé une société bachique dans laquelle les verres étaient remplacés par de petites écuelles. On leur avait alors donné le nom d'Escunlous.
 
L'esprit de la fête était ancré depuis longtemps dans le quartier, car déjà en 1891, Léger Rabes exhortait les Escunlous à accueillir le seigneur du Puy d'Echelle qui venait à Tulle choisir sa future femme.
Historique
Jean Cueille